Nos faits marquants

Retrouvez rétrospectivement, les plus beaux et émouvants moments.

De 1970 à aujourd'hui

Previous
Next

Tour de jumelage Entrammes-Rosendahl

En mai 1992

à l’occasion du 22° anniversaire du jumelage franco-allemand Entrammes/Rosendahl, 5 cyclistes décident de parcourir les 879 km qui séparent les 2 villes en bicyclettes.

Gérard Lemaire, Guy Loyant, Franck Audy, Gérard Gerboin et le vétéran Jean-Claude Delogé s’engagent dans cette épreuve de cyclo-tourisme.

Le jumelage trouvant ses origines au travers de l’abbaye du Port du Salut à Entrammes, c’est naturellement de celle-ci que nos 5 coureurs prendront le départ, avec la bénédiction de frère Emmanuel.

Leurs accompagnateurs sont constitués d’amis , notamment de Rosendahl, venus les soutenir dans cette longue route internationale.

2eme Périple Allemagne à vélo

du 27 mai au 1° juin

Le samedi 27 mai 2000, Jean-Pierre Tallois, Jérôme Cherruault, Guy Sauger, Gérard Besnier, Christophe Boin, Guy Loyant, Lionel Baudoin et Gérad Gerboin enfourchent leur vélo
et mettent le cap sur la Wespthalie pour rejoindre Rosendahl, la ville jumelle, le 1° juin au matin.

Au menu, une étape de 180 km, au Départ devant la mairie d’Entrammes. Dimanche 28, 161 km pour rejoindre Bailleval, dans l’Oise. Lundi 29, direction Maroilles, à 160 km, ville connue pour son abbaye et son célèbre fromage : Il fait froid. Mardi 30 : on quitte la France pour rejoindre Oteppe, en Belgique, à 155 km. La pluie frigorifie nos cyclistes, les Ardennes sont là. Mercredi 31 : 224 km attendent les cyclistes. Ce soir, ils dorment en Allemagne, à Buringen.  Maria et Josef, Christa, Marguerite et Eva, les amis allemands les accueillent dans un restaurant, avec vue sur le Rhin. Enfin, l’arrivée en Rosendahl, Hubert Lardeux, le maire d’Entrammes, en tête… Jeudi 1° juin : c’est la dernière étape, seulement 70 km pour rejoindre Rosendahl et le groupe de Français partis la veille par cars, … Les amis de Rosendahl, dans les derniers kilomètres, se font plus nombreux pour terminer ce périple. Dans la cour de la Hauptschule d’Osterwick, Allemands et Français accueillent ces fanas du vélo qui, en 6 jours, ont parcouru 950 km pour le plaisir et l’amitié entre les peuples.

Ce périple montre une fois de plus que , malgré des conditions atmosphériques défavorables, ce jumelage entre la France et l’Allemagne, initié 30 ans plutôt, peut compter sur les habitants de ces communes

Previous
Next
Previous
Next

40 ans de jumelage

Une rue dénommée "Rue du Port Salut" à Entrammes

Le comité de jumelage a voulu donner une note particulière à ce séjour 2009, sans doute pour nous préparer au 40ème anniversaire du jumelage qui aura lieu l’an prochain…

Début avril, Jean-Marc Desnoë a proposé à la municipalité de marquer l’évènement en donnant un nom à un lieu, nom qui puisse évoquer à la fois l’histoire du jumelage à travers la société fromagère, les moines détenteurs du secret de fabrication et leur périple en Westphalie et , j’ajoute à la demande, la vie des Entrammaises et Entrammais jusqu’à ces dernières années.
Un challenge à relever ? Quelle histoire ! et comment synthétiser l’histoire commune de nos villages, histoire partagée, si intense ?….Souvenons-nous : il y a 40 ans.

40 ans de jumelage...suite

Une nouvelle cloche pour l’abbaye du Port du Salut

Remise au Père Joseph le 15 mai dernier, à Rosendahl, lors de la messe célébrée par M. Mussinghoff, évêque d’Aix la Chapelle, la cloche Antonia est arrivée à l’abbaye d’Entrammes le 30 mai 2010.

Antonia est la copie de l’une des 2 cloches du monastère de Darfeld, fondue en 1796 par une entreprise située à Gescher, à proximité de Darfeld. Lorsque que le monastère de Darfeld est abandonné en 1825, les 2 cloches ont pris la direction d’Oelenberg avant d’entrer, en 1895, au monastère d’Altbronn, à Ergersheim, près de Strasbourg.

La cloche originale porte la mention :

« Antonia vocor, Anno Domini 1796 Fundationisque Primo Monasterii Trappistarum BV Mariae De Aeternitate Die 14 Julii Alexius Petit Me Fundit »

« Je m’appelle Antonia, et Alexius Petit m’a fondue le 14 juillet 1796 pour la fondation du premier monastère trappiste ND Maria de l’éternité. »

Il ne reste plus qu’à lui trouver un emplacement dans le clocher de l’abbaye pour l’entendre sonner sur les bords de la Mayenne. Dans l’attente de cette installation définitive, celle-ci est exposée dans l’église de l’abbaye.

Previous
Next

2015, déjà 20 ans d’adhésion pour Parné et Forçé

Le 30 septembre 1995, les communes de Forcé et Parné sur Roc proclamaient leur adhésion au jumelage Entrammes-Rosendahl.

Pour commémorer cet évènement, la commune de Parné sur Roc a décidé de planter un chêne vert, précise Daniel Guérin, maire : “

Il représente les 4 éléments de l’alchimie : l’eau qui circule dans sa sève, l’air qui pénètre par ses feuilles, la terre qui nourrit ses racines et le feu qui consume son bois “,
avant de conclure :
“de tous les temps et dans toutes les civilisations, le chêne vert est le symbole de force, de majesté, de sagesse, de générosité, de puissance, d’élévation et de fidélité… enfin tout ce qui caractérise notre jumelage,

Avec Franz-Josef Niehues, maire de Rosendahl, Didier Marquet, maire d’Entrammes et Annette Chesnel, maire de Forcé, Daniel Guérin procède à la plantation du chêne vert,
“arbre qui par sa verticalité aérienne et la profondeur de ses racines symbolise l’axe du Monde .”

Une plaque, apposée devant l’arbre, rappelle ce 20° anniversaire.

200 ans : Retour des frères

"Bicentenaire" année 2015

Le 21 février 2015, plus de 300 trappistes ont célébré le « Bicentenaire » à Entrammes, le 200e anniversaire de la fondation du monastère au retour de Darfeld. Des représentants des deux associations partenaires ainsi que le clergé de Rosendahl étaient invités d’honneur à l’Abbaye Notre Dame du Port du Salut.

Previous
Next
Previous
Next

Commémoration de la plaque sur l'histoire du jumelage à l'Abbaye

30 Mai 2019

L’histoire du jumelage est intimement lié à l’histoire des moines trappistes de l’abbaye d’Entrammes et à son célèbre fromage “Le Port Salut”.

Jusqu’au 30 mai 2019, cette histoire était inconnue pour les visiteurs de l’abbaye, date à laquelle, un panneau mémoriel, installé devant l’entrée de l’abbaye, vient rappeler son rôle dans la naissance, le 4 octobre 1970, au nouveau jumelage franco-allemand entre Entrammes et Rosendahl, en RFA (République fédérale d’Allemagne).

hommage à dom joseph

Samedi 19 mars, dans l’enceinte de l’abbaye Notre-Dame-du-Port-du-Salut,

Dom Gérard Meneust, père abbé, les maires des communes et des membres du comité de jumelage, étaient présents à cette cérémonie d’hommage.
Samedi 19 mars, dans l’enceinte de l’abbaye Notre-Dame-du-Port-du-Salut, le comité de jumelage d’Entrammes, Parné-sur-Roc et Forcé avec Rosendahl (nom issu de la fusion de 3 communes dont Darfeld en Allemagne), a tenu à marquer le souvenir du père Joseph, mort le 21 février 2021, en plantant un arbre.
Dom Joseph Deschamps, arrivé à l’abbaye en 1996, a été élu père abbé en 2005. Il s’est beaucoup impliqué au sein du comité de jumelage, fondé le 4 octobre 1970 avec la signature de la charte officielle du « Jumelage Entrammes-Rosendahl au château de Darfeld », signées en 1995 également par Parné-sur-Roc et Forcé.
Il se déplace même à Rosendahl. En 2015, lors du bicentenaire de l’arrivée des moines à Entrammes, le père Joseph et la communauté participent aux cérémonies où 200 personnes d’OutreRhin sont là à l’Ascension. Lui rendre un hommage a spontanément été évoqué au sein du comité. Avec le père abbé Gérard Meneust et la communauté abbatiale, il a été décidé de planter un arbre, un arbre qui ne pousse en hauteur – trop difficile à maîtriser. Le choix s’est porté sur un magnolia grandiflora gallissoniensis au feuillage persistant, à fleurs blanches et très parfumées. Plantation faite en présence du père abbé, des maires et des membres du comité. Le groupe s’est recueilli sur la tombe du père Joseph au cimetière de l’abbaye

Souhaitons encore beaucoup d'autres échanges d'amitié franco-allemandes !