www.rosentrammes.eu
Slogan du site

Site franco-allemand relatif au jumelage des communes françaises de Entrammes, Forcé et Parné sur Roc avec la commune allemande de Rosendahl, depuis le 4 octobre 1970/Deutsch-französische Internetseite der Partnerschaft zwischen der deutschen Gemeinde Rosendahl und den französischen Gemeinden Entrammes, Forcé und Parné sur Roc

Témoignages de migrants
Article mis en ligne le 11 juin 2017
par jean-marc
Imprimer cet article logo imprimer

L’atelier n°4 porte sur le témoignage de migrants vivant parmi nous, afin de mieux comprendre les raisons de leur choix de s’exiler vers un autre pays.

4 questions sont posées à chacun des témoins, par Jean-Marc :

  • de quel pays viens-tu ?
  • quand es-tu arrivé en France ?
  • pourquoi as-tu quitté ton pays ?
  • comment se passe ton intégration en France ?

Gelmina est lituanienne et habite Entrammes depuis près de 5 ans. Elle a fait découvrir son pays en 2015, lors de la précédente rencontre. Elle est membre du comité de jumelage depuis 2015 et reçoit, pour la première fois, une famille allemande comme le relate le journal "Allgemeine Zeitung", dans son édition du 29 mai dernier.

JPEG - 137.7 ko
Allgemeine Zeitung, 29 mai 2017

Elle travaille d’abord dans une entreprise de transports, en Lituanie, avant d’être recrutée par l’entreprise Lactalis de Laval, pour prendre la responsabilité de la logistique sur l’Europe du nord. Rugile, sa fille, s’exprime dans un français remarquable.

Pour parfaire sa connaissance de la langue française, elle vient en France, comme "fille au pair".

JPEG - 179.6 ko
A gauche, Gelmina, lituannienne ; au centre, Ajmal

Ajmal est Afghan et est arrivé en France, pendant l’été 2016, avec sa femme et ses 2 enfants.

Après les attentats du 11 septembre 2001, contre le World Trade Center, à New-York, les États Unis et l’OTAN, renversent le gouvernement des Talibans installé à Kaboul depuis 1996.

L’armée française participe à cette guerre et prend des contacts avec la population locale, notamment pour faire satisfaire ses besoins en matières diverses.

Ajmal participe à cette entreprise et, en conséquence, apprend le français au contact de l’armée française. Cependant, lorsque l’armée française quitte le pays, il est contraint de s’exiler avec sa famille, sa vie se trouvant clairement menacée.

Evacué par l’armée française, avec le statut de réfugié, il vit actuellement dans le nord-est du département de la Mayenne où il vit du RSA. Une seule chose le préoccupe aujourd’hui : obtenir son permis de conduire français, la validité de son permis afghan arrivant à son terme au cours de l’été 2017.

Sans permis, il lui sera extrêmement difficile de poursuivre sa formation, faute de moyen de déplacement.

JPEG - 215.5 ko
Ajmal, afghan, expilque son parcours...

"Antoine" exerce comme taxi, à Forcé, depuis de nombreuses années.

Il a quitté son pays, la Roumanie, lorsqu’il a découvert qu’il souffrait d’une insuffisance rénale et qu’il devait faire l’objet de dialyses régulières. Son pays ne disposant pas du matériel nécessaire pour être soigné, il décide alors de rejoindre la France...

JPEG - 200.3 ko
Les participants sont attentifs aux propos de Claude, syrien, ...

Claude, syrien, est originaire d’Alep. Professeur de français, il a décidé de quitter son pays lorsque sa fille, mariée depuis 2 mois, a été violée en groupe, puis assassinée... Il est chrétien orthodoxe. Il vit dans le Maine et Loire, près d’une quinzaine d’autres familles syriennes. Il participe à des conférences dans toute l’Europe, et même pour l’ONU, sur son pays.

JPEG - 154.5 ko
Claude, témoin syrien, et Romain, notre interprète

Claude profite de l’instant pour montrer de nombreuses images de son pays, avant la guerre et maintenant, ces images que ne montrent pas habituellement les médias et qui valent de longs discours.
Parmi ces images, on peut retenir celle de femmes, sur un marché, totalement voilées, avec un prix affiché qui tient compte de leur âge ou bien encore celles d’exécutions sommaires... qui ne laissent pas les participants insensibles.

JPEG - 235.4 ko
Les témoins, au mileu des participants (Antoine, absent)...

L’atelier s’achève par une photo finale où les participants entourent chaleureusement ces témoins qui leur ont expliqué que l’acte de migrer pouvait répondre à des préoccupations diverses, que celles-ci soient d’ordre économique, de santé... mais surtout de survie, tout simplement de survie lorsque votre propre vie est clairement menacée.

Ces témoignages ont démontré, si cela est encore nécessaire, que l’on ne choisit pas l’exil pour percevoir des allocations familiales..!

Ainsi, les flux migratoires qui se dirigent actuellement vers l’Europe ont pour origine, essentiellement, des pays où sévit la guerre, la famine, etc..., ces situations étant le fait des hommes.

L’Allemagne et la France ont aussi, dans leur histoire commune, généré ces situations de misère à plusieurs reprises.

Heureusement, aujourd’hui, grâce à la sagesse et à la lucidité de quelques uns de leurs hommes, l’amitié a fait place à la guerre.

L’Europe, malgré les défauts qu’elle est susceptible d’avoir, est un instrument de paix et de stabilité que nous envient beaucoup de ces peuples...

puce Contact

RSS puce

1982-2017 © www.rosentrammes.eu - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.67.3