www.rosentrammes.eu
Slogan du site

Site franco-allemand relatif au jumelage des communes françaises de Entrammes, Forcé et Parné sur Roc avec la commune allemande de Rosendahl, depuis le 4 octobre 1970/Deutsch-französische Internetseite der Partnerschaft zwischen der deutschen Gemeinde Rosendahl und den französischen Gemeinden Entrammes, Forcé und Parné sur Roc

Les jeunes et la Paix en Europe
Article mis en ligne le 4 juin 2016
par jean-marc
Imprimer cet article logo imprimer

Vendredi 6 mai, les jeunes ont rendez-vous avec l’histoire, à la mairie d’Osnabrück, dans la grande salle de la Paix pour aborder le thème “la paix et l’Europe”.

JPEG - 168.3 ko
La salle de la Paix

Osnabrück, avec ses 163 000 habitants, est située à 80 km au nord-est de Rosendahl et à 60 km de Münster.

Osnabrück a été fondé en 780 par Charlemagne comme siège d’un évêché. En 1648, c’est dans les mairies d’Osnabrück et de Münster qu’ont été signés les traités de Westphalie, c’est pourquoi la ville porte également le titre de « ville de la paix » (Friedensstadt). Depuis avril 2002, la vieille maison du Ledenhof est le siège de la Fondation allemande de recherche sur la paix. Osnabrück, qui en 1669 était encore une ville hanséatique, fait partie depuis 1980 de la Nouvelle Hanse.

Pendant la période Napoléonienne, la ville est le chef-lieu du département français de l’Ems-Supérieur (Département n° 130 dans la liste des départements français de 1811). La ville est administrée par un préfet, Charles-Louis de Keverberg de Kessel, représentant l’État Français entre le 30 novembre entre 1811 et le 30 mai 1814. Le département est officiellement créé le 1er janvier 1811 et disparait avec le traité de Paris, le 30 mai 1814 qui fixe les frontières de la France après la défaite de Napoléon Ier qui est exilé à l’île d’Elbe.

Depuis mars 2015, la Commission européenne a attribué à la ville, avec celle de Münster, le label "sites de paix westphalienne".

La ville d’Osnabrück est jumelée avec la ville d’Angers, depuis 1964 et 10 autres villes mondiales, dont Hefei, en Chine, depuis 2006. De jeunes ambassadeurs, issus de 5 de ces villes jumelles, dont Angers, sont recrutés par mairie, entre le 1er octobre et le 30 septembre de chaque année.

JPEG - 133.7 ko
M. Burkhard Jasper, Bürgermeiter (à droite, Geoffrey, le jeune ambassadeur de la ville d’Angers)

La fonction d’ambassadeur s’organise autour de deux missions essentielles. La première étant d’assurer le suivi des dossiers d’échanges en cours et poursuivre le travail engagé par leurs prédécesseurs, la seconde étant de développer de nouveaux projets initiés par les élus, les services de la ville, les associations, et par les ambassadeurs eux-mêmes. De cette manière les ambassadeurs pérennisent les relations qui existent entre les partenaires.

Ce système offre l’opportunité à de nombreux jeunes de pouvoir servir de relais, et de s’investir pleinement dans un travail de relations, entre les villes jumelées.

A ce titre, le groupe des jeunes a été accueilli par M. Burkhard Jasper, Bürgmeister [1], et Geoffrey Davoine, jeune ambassadeur de la ville d’Angers à Osnabrück, originaire de Candé.

La question posée aux jeunes, répartis en 3 groupes mixtes, s’exprimant en allemand, anglais et français, au travers d’un "brainstorming", était la suivante :

JPEG - 160.2 ko
La Paix en Europe, qu’est-ce que cela m’inspire..?

Ce que je vois en Europe / comment j’interprète pour moi l’idée de l’Europe et la contribution européenne à la paix : Pour / Contre (ce qui me paraît bon, qui a réussi - ce qui me dérange)

JPEG - 114.7 ko
La synthèse des 3 groupes
JPEG - 169.8 ko
Le groupe de jeunes

Après ces réflexions, le groupe a été guidé à travers la ville ancienne.

JPEG - 219.8 ko
Le cloître de la cathédrale d’Osnabrück
JPEG - 215.6 ko
La Bierstraße (Rue de la bière) devant une des boutiques/maisons les plus anciennes d´Osnabrück (1586)
JPEG - 186.3 ko
L’arc de triomphe

L’Arc de Triomphe

La Porte de Waterloo plus communément appelé la porte d´Heger (Heger Tor) ne fut jamais comme son nom l´indique une porte pour entrer dans la vieille ville comme se l´imagine beaucoup. Il s´agit d´un arc de triomphe célébrant la victoire des Prussiens sur les Français dans la célèbre bataille de Waterloo - ultime échec de Napoléon, mais également les nombreuses personnes ayant trouvé la mort au combat. C´est pourquoi il est écrit au-dessus : « En mémoire des guerriers d´Osnabrück qui se sont dévoués à la bataille de Waterloo , le 18 juin 1815. »
L´arc fut construit en 1817 alors que l´arc de triomphe de l´Etoile (Paris) fut terminé en 1836 : les Osnabrückois sont donc toujours fiers de le rappeler.

Notes :

[1A Osnabrück il y a 3 Bürgermeister (littéralement Maire) et un Oberbürgermeister (litt. Maire supérieur), en comparaison avec le système francais, l´Oberbürgermeister est le Maire et le Bürgmeister est donc un adjoint au Maire. Chaque adjoint (Bürgermeister) représente un parti – certains adjoints ne sont donc pas de la majorité

puce Contact

RSS puce

1982-2017 © www.rosentrammes.eu - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.67.3