www.rosentrammes.eu
Slogan du site

Site franco-allemand relatif au jumelage des communes françaises de Entrammes, Forcé et Parné sur Roc avec la commune allemande de Rosendahl, depuis le 4 octobre 1970/Deutsch-französische Internetseite der Partnerschaft zwischen der deutschen Gemeinde Rosendahl und den französischen Gemeinden Entrammes, Forcé und Parné sur Roc

Rendez-vous à Borsut
Article mis en ligne le 27 mai 2016
par jean-marc
Imprimer cet article logo imprimer

Borsut est une ferme château située sur le territoire de la commune de Amay, à proximité de Liège, en Belgique, sur le bord de l’autoroute Valenciennes-Aix la Chapelle.

JPEG - 172.9 ko
Façade intérieure

Cette ferme a accueilli, entre 1812 et 1816, les moniales de Notre Dame de la Miséricorde de Darfeld, de langue française, après le décret d’expulsion hors des territoires français de tous les monastères trappistes.

A cette époque, Darfeld, devenue Rosendahl en 1989, après la fusion avec Osterwick, était en territoire français.

Ce décret fait suite à un différend (révocation publique du serment de fidelité à l’empereur) entre Napoléon et Dom Augustin de Lestrange, moine cistercien de la Trappe, qui émigre dès 1791, en Suisse, à l’ancienne Chartreuse de la Valsainte, au début de la Révolution. Devant l’afflux de recrues, ce monastère sera le point de départ de la fondation de nombreux monastères en Europe (Westmalle en Belgique, Lulworth en Angleterre, Darfeld en Allemagne, ...).

JPEG - 189 ko
Le groupe des religieux avec l’exploitant de la ferme

Aujourd’hui, cette ferme est occupée par une famille de maraichers qui, encore, retrouve des documents religieux de cette période... A l’époque, elle était la propriété d’un "noble" qui l’avait mis à disposition des religieux, car elle était située un peu à l’abri des regards...

JPEG - 177.6 ko
Pièce intérieure avec des objets du début du 19°

Invitées par la comité de jumelage allemand, à l’occasion de leur bicentenaire, les trappistines de l’abbaye de la Coudre, à Laval, ont ainsi pu découvrir Borsut, le dernier lieu où 10 de leurs "ainées" avec, à leur tête, soeur Elisabeth Piette, jeune religieuse d’origine belge qui a fait sa profession à Darfeld, ont séjourné avant de prendre possession de l’ancien prieuré Ste Catherine de Laval, le 6 juin 1816 [1].

Soeur Elisabeth Piette, élue mère abbesse en 1827, lorsque le prieuré est érigé en abbaye, décède en 1852. Elle repose dans le cimetière de l’abbaye de la Coudre. Son nom est attribuée à une rue de Laval, le 3 juin 2016. Elle est à l’origine de la création d’une école pour petites filles pauvres (1822-1858)

Avant de se rendre à Borsut, le groupe de 75 personnes, dont les 15 cisterciennes de Laval et le Père Joseph du Port du Salut ont fait découvrir l’abbaye St Rémy de Rochefort, située à mi chemin entre Sedan et Borsut.

JPEG - 230.3 ko
Entrée de l’abbaye Saint Rémy de Rochefort
JPEG - 177.7 ko
Façade de l’abbaye Saint Rémy de Rochefort

Cette abbaye, fondée en 1230, a été en partie détruite pendant la Révolution... Vendue en 1796, elle retrouve sa vocation initiale en 1887 seulement, avec l’arrivée de moines trappistes de l’abbaye Notre Dame de St Benoit d’Achel (Limbourg, frontière Belgique/Hollande).

JPEG - 164.2 ko
L’abbaye Saint Rémy de Rochefort

Cette abbaye brasse l’une des 12 bières, au monde, qui peut porter l’appellation "trappiste" (Authentic Trappist Product)... Cette petite brasserie, fondée en 1889, est entrée en service en 1900. Sa production annuelle est de l’ordre de 55 000 hl.

JPEG - 182.8 ko
Une des 2 cuves de brassage
JPEG - 189.5 ko
Bouteilles
JPEG - 225.7 ko
Dernières recommandations...

A cette occasion, le groupe a pu apprécier la Bière des trappistes - Rochefort - 8 (9,2%)

JPEG - 54.5 ko
La Rochefort 8
Notes :

[1Source:L’Abbaye Cistercienne de la Coudre - 200 ans de veille aux portes de Laval

puce Contact

RSS puce

1982-2017 © www.rosentrammes.eu - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.67.3