www.rosentrammes.eu
Slogan du site

Site franco-allemand relatif au jumelage des communes françaises de Entrammes, Forcé et Parné sur Roc avec la commune allemande de Rosendahl, depuis le 4 octobre 1970/Deutsch-französische Internetseite der Partnerschaft zwischen der deutschen Gemeinde Rosendahl und den französischen Gemeinden Entrammes, Forcé und Parné sur Roc

Découverte de la Lituanie
Article mis en ligne le 17 mai 2015
par jean-marc
Imprimer cet article logo imprimer

La Lituanie est limitrophe de la Russie (Kalinigrad), de la Pologne, de la Biélorussie et de la Lettonie. Sa surface est de 65 300 km2, soit un peu plus de 12 fois celle du département de la Mayenne (5 175 km2).

Au 15° siècle, le territoire lituanien, appelé "Grand duché", s’étendait de la mer Baltique à la mer Noire et de la Pologne à Smolensk (400 km de Moscou), englobant notamment la Biélorussie et l’Ukraine...

Sa capitale s’appelle Vilnius et sa population est de 2,979 millions d’habitants.

Elle a proclamé son indépendance le 16 février 1918 et l’a rétabli le 11 mars 1990, après l’avoir perdu à l’issue de la seconde guerre mondiale.

Elle est membre de l’OTAN depuis le 29 mars 2004 et de l’Union européenne depuis le 1° mai 2004. Elle a rejoint la zone Euro le 1° janvier 2015.

Le territoire lituanien est divisé en 10 districts, eux-mêmes divisés en 60 administrations autonomes, elles-mêmes divisées en 546 communes.

D’un point de vue ethnique, 84,2% de la population est d’origine lituanienne (6,6% d’origine polonaise, 5,8% russe, ...).

La majorité de la population lituanienne est catholique romaine. En Lituanie, il y a aussi des orthodoxes, des évangélistes luthériens, des évangélistes réformateurs, des vieux croyants, des juifs, des musulmans, etc.


La Lituanie est une république parlementaire, indépendante, démocratique et multi-partis. Le pouvoir législatif appartient au Seimas (le Parlement) et le pouvoir exécutif au Gouvernement.
Le Président exécute avec le Gouvernement la politique étrangère de la Lituanie.

Le Président a un mandat de 5 ans. Il est élu au suffrage universel par les citoyens lituaniens de plus de 18 ans. Le Président ne peut pas être élu plus de deux mandats de suite.

Aujourd’hui, le pays est dirigé par le 7° chef de l’État depuis le rétablissement de l’Indépendance, Dalia Grybauskaitė, première femme Présidente.

JPEG - 77.9 ko
Gelmina Tankevičiūtė



Gelmina, jeune lituanienne, entrammaise depuis près de 3 ans, présente son pays, un des 3 états baltes, situé à 2250 km d’Entrammes [1] (Voir : A télécharger)

Les Lituaniens pratiquent plus de 100 sports, mais les plus populaires sont le basket-ball, aussi appelé notre seconde religion, le football et l’athlétisme. Les Lituaniens s’intéressent aussi aux sports automobiles et à la boxe, et ils regardent avec plaisir le patinage artistique, les danses sportives, le cyclisme et les matchs des tennismans lituaniens prometteurs contre les concurrents des autres pays.

JPEG - 281.7 ko
Le basket, 2° religion nationale...

À votre arrivée en Lituanie, vous entendrez la plus ancienne, mais encore vivante, langue indoeuropéenne : le lituanien. Elle est parlée par à peine quatre millions de personnes, dont nos plus proches voisins les Polonais et les Biélorusses qui vivent à la frontière avec la Lituanie, ainsi que les communautés lituanienne aux États-Unis d’Amérique, au Canada, en Argentine, au Brésil, en Grande-Bretagne, en Irlande, en Espagne, en Allemagne, en Australie, en Lettonie et en Russie.

Lorsqu’on présente la cuisine lituanienne traditionnelle, il faut rappeler qu’elle n’est pas homogène, elle s’est modifiée et constituée en fonction des différentes circonstances historiques : les représentants des différentes couches sociales se nourrissaient de manière très différente. Par ailleurs, autrefois comme aujourd’hui, il existe beaucoup de plats originaux et de manières différentes de préparer le même plat dans les différentes régions de la Lituanie.

JPEG - 139.5 ko

Nous vous invitons à essayer de faire les plats traditionnels lituaniens : le pain de seigle, les zeppelins (cepelinai), le bortsch froid (šaltibarščiai), le boudin (vėdarai), crêpes (blinis), les raviolis (virtiniai), ainsi que différents plats à base de pommes de terre, de champignons, de diverses semoules et de produits laitiers. Vous verrez qu’on peut faire facilement des plats savoureux avec les produits les plus simples. Et ce n’est qu’une petite partie de notre patrimoine culinaire !

La tradition des fêtes des chants s’est instaurée à la fin du XIXe siècle. Aujourd’hui, ces immenses manifestations festives rassemblent tous les quatre ans au même endroit des groupes (enfant, jeunes, adultes) amateurs et professionnels de différents domaines en provenance de toute la Lituanie et du monde.

La Fête des chants comprend une exposition d’art populaire, la Journée du folklore, la Soirée des ensembles, la Journée des danses et la Journée des chants.
La fête commence par la Journée du folklore qui rassemble environ 4 000 exécutants.

Cette journée a un endroit traditionnel : le parc Sereikiškių. L’exposition d’art populaire est inaugurée lors de Journée du folklore : elle réunit les œuvres des meilleurs artistes d’art populaire contemporains de toute la Lituanie, et on expose des œuvres provenant des fonds des musées.
La Soirée des ensembles a lieu sur l’estrade du parc Kalnų. Des chants populaires lituaniens et des danses traditionnelles ont lieu au son d’un orchestre d’instruments traditionnels. Au total, environ 3 000 exécutants participent à la Soirée des ensembles.

Le spectacle de la Journée des danses a lieu au stade « Žalgiris ». Il s’agit d’un spectacle de masse de danseurs de tous les âges (des jeunes enfants aux personnes âgées). Au total, environ 9 000 personnes dansent. Le point final de la Fête des chants est la Journée des chants qui a lieu traditionnellement dans le parc Vingis, sur une estrade spécialement aménagée pour cette journée. Au programme de la Journée des chants, il y a environ 400 chorales, et un total d’environ 15 000 chanteurs : chorales d’enfants, de jeunes, de femmes, d’hommes et mixtes.

JPEG - 218.5 ko
Fête des chants et des danses

Particularité du pays :

La terminaison du nom de famille d’une femme permet de savoir si elle est mariée ou non, ce qui n’est pas le cas pour le nom de famille des hommes.

Le nom de famille des femmes non mariées se termine par -aitė, -iūtė ou -ytė, alors que celui des femmes mariées se termine toujours par -ienė.

Une nouvelle terminaison, -ė, populaire depuis quelques années, peut être utilisée par toutes les femmes, mariées ou non.

En 2003, l’UNESCO a reconnu la tradition et la symbolique des fêtes des chants et des danses de l’Estonie, de la Lettonie et de la Lituanie comme chef-d’œuvre du patrimoine oral et immatériel de l’humanité.

Notes :

[1Dans le cadre de l’espace Schengen, elle a rejoint, il y a près de 5 ans, Lactalis, une grande entreprise internationale lavalloise.

puce Contact

RSS puce

1982-2017 © www.rosentrammes.eu - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.67.3