www.rosentrammes.eu
Slogan du site

Site franco-allemand relatif au jumelage des communes françaises de Entrammes, Forcé et Parné sur Roc avec la commune allemande de Rosendahl, depuis le 4 octobre 1970/Deutsch-französische Internetseite der Partnerschaft zwischen der deutschen Gemeinde Rosendahl und den französischen Gemeinden Entrammes, Forcé und Parné sur Roc

L’Europe et la citoyenneté européenne
Article mis en ligne le 26 avril 2015
par jean-marc
Imprimer cet article logo imprimer

Cinq ans après la fin de la seconde guerre mondiale, le 9 mai 1950, Robert Schuman, ministre français des Affaires étrangères, propose la création d’une communauté européenne du charbon et de l’acier :

La paix mondiale ne saurait être sauvegardée sans des efforts créateurs à la mesure des dangers qui la menacent.

La contribution qu’une Europe organisée et vivante peut apporter à la civilisation est indispensable au maintien des relations pacifiques. En se faisant depuis plus de vingt ans le champion d’une Europe unie, la France a toujours eu pour objet essentiel de servir la paix. L’Europe n’a pas été faite, nous avons eu la guerre.

L’Europe ne se fera pas d’un coup, ni dans une construction d’ensemble : elle se fera par des réalisations concrètes créant d’abord une solidarité de fait. Le rassemblement des nations européennes exige que l’opposition séculaire de la France et de l’Allemagne soit éliminée. L’action entreprise doit toucher au premier chef la France et l’Allemagne.

Dans ce but, le gouvernement français propose immédiatement l’action sur un point limité mais décisif.

Le gouvernement français propose de placer l’ensemble de la production franco-allemande de charbon et d’acier sous une Haute Autorité commune, dans une organisation ouverte à la participation des autres pays d’Europe.

La mise en commun des productions de charbon et d’acier assurera immédiatement l’établissement de bases communes de développement économique, première étape de la Fédération européenne, et changera le destin de ces régions longtemps vouées à la fabrication des armes de guerre dont elles ont été les plus constantes victimes.

La solidarité de production qui sera ainsi nouée manifestera que toute guerre entre la France et l’Allemagne devient non seulement impensable, mais matériellement impossible. L’établissement de cette unité puissante de production ouverte à tous les pays qui voudront y participer, aboutissant à fournir à tous les pays qu’elle rassemblera les éléments fondamentaux de la production industrielle aux mêmes conditions, jettera les fondements réels de leur unification économique...

Aujourd’hui, la journée du 9 mai constitue l’un des 4 symboles de l’Union européenne avec le drapeau européen, l’hymne européen et la devise de l’Union "Unie dans la diversité".

Depuis 1950, l’Europe a parcouru un long, en plusieurs étapes et par des réalisations concrètes.

Voici quelques unes de ces étapes importantes :

- 1951 : le traité de Paris réunit la France, l’Allemagne, l’Italie et les pays du Benelux dans une Communauté qui a pour but d’organiser la liberté de circulation du charbon et de l’acier ainsi que le libre accès aux sources de production. En outre, une Haute autorité commune surveille le marché, le respect des règles de concurrence ainsi que la transparence des prix. Ce traité est à l’origine des institutions telles que nous les connaissons aujourd’hui ;

- 1957 : le traité de Rome, instituant la communauté économique européenne (CEE), réunit la France, l’Allemagne, l’Italie et les pays du Benelux dans une Communauté qui a pour but l’intégration par les échanges en vue de l’expansion économique. Après le traité de Maastricht, la CEE devient la Communauté européenne, exprimant la volonté des États membres d’élargir à des domaines non économiques les compétences communautaires ;

- 1979 : les députés européens siégeant au Parlement européen sont élus au suffrage universel direct tous les 5 ans ;

- 1992 : le traité de Maastricht marque une nouvelle étape dans l’intégration européenne puisqu’il permet le lancement de l’intégration politique. Il crée une Union européenne qui comporte de trois piliers : les Communautés européennes, la Politique étrangère et de sécurité commune (PESC) et la coopération policière et judiciaire en matière pénale (JAI). Le traité : institue une citoyenneté européenne, renforce les pouvoirs du Parlement européen et lance l’union économique et monétaire (UEM). Par ailleurs, la CEE devient la Communauté européenne (CE) ;

- 2007 : le traité de Lisbonnepermet d’adapter les institutions européennes et leurs méthodes de travail, de renforcer la légitimité démocratique et de consolider le socle des valeurs fondamentales de l’Union. Ainsi, il dote l’Union du cadre juridique et des moyens nécessaires pour répondre aux attentes des citoyens.



Depuis sa création, l’Union européenne, telle que nous la connaissons en 2015, s’est dotée d’un certain nombre d’institutions pour pouvoir fonctionner.

Parmi les plus importantes, on peut citer :

  • le Parlement européen, où siègent 751 députés élus au suffrage universel direct. Le Parlement partage le pouvoir législatif avec le Conseil de l’Union européenne (« le Conseil »).Le Parlement européen est établi dans trois villes : Bruxelles (Belgique), Luxembourg et Strasbourg (France). Les services administratifs (le « secrétariat général ») sont installés à Luxembourg. Les « séances plénières », auxquelles participent tous les députés, ont lieu à Strasbourg et à Bruxelles. Les réunions des commissions parlementaires se déroulent également à Bruxelles. Il joue 3 rôles essentiels :
    • il examine et adopte les actes législatifs européens avec le Conseil ;
    • il exerce un contrôle sur les activités des autres institutions de l’UE, notamment la Commission, afin de garantir que celles-ci fonctionnent démocratiquement ;
    • il examine et adopte le budget de l’UE avec le Conseil.

  • le Conseil européen, qui réunit les chefs d’États et de gouvernement auxquels s’ajoutent le Président de la Commission et le Président du Conseil européen. Il définit les orientations générales et les priorités politiques de l’UE et s’occupe de questions complexes ou délicates qui ne peuvent être résolues à un niveau inférieur de coopération intergouvernementale ;

  • la Commission européenne représente et défend les intérêts de l’UE dans son ensemble. Elle présente des propositions législatives. Elle veille à la bonne application des politiques et exécute le budget de l’UE. Elle comprend 28 commissaires, un par État membre de l’UE, qui assument la responsabilité politique de la Commission au cours d’un mandat de cinq ans.. Le président charge chaque commissaire d’un ou de plusieurs domaines politiques spécifiques. Le président est désigné par le Conseil européen, qui nomme également les autres commissaires en accord avec le président désigné. La nomination de tous les commissaires, y compris du président, est soumise à l’approbation du Parlement européen. La Commission est responsable de ses activités devant le Parlement européen, seul habilité à démettre la Commission de ses fonctions. Elle siège à Bruxelles ;

  • la Cour de justice de l’Union européenne interprète la législation européenne de manière à garantir une application uniforme du droit dans tous les pays de l’UE. Elle statue également sur les différends opposant les gouvernements des États membres et les institutions de l’UE (Luxembourg) ;

  • la Banque centrale européenne (BCE) a son siège à Francfort, en Allemagne. Elle gère l’euro, la monnaie unique européenne, et veille à la stabilité des prix dans l’UE. Elle est également chargée de définir et de mettre en œuvre la politique économique et monétaire de l’UE ;

  • la Cour des comptes européenneexamine les finances de l’Union. Elle a pour mission d’améliorer la gestion financière de l’UE et de rendre compte de l’utilisation de l’argent public. Créée en 1975, elle a son siège à Luxembourg ;

  • le Service européen pour l’action extérieure (SEAE) est le corps diplomatique de l’Union européenne (UE). Il aide la haute représentante de l’UE pour les affaires étrangères à mettre en œuvre la politique étrangère et de sécurité de l’UE (Bruxelles) ;

  • le Comité économique et social européen a été créé en 1957 en tant qu’instance de discussion sur des questions liées au marché unique. Il permet aux groupes d’intérêt européens — syndicats, associations d’employeurs, fédérations agricoles — de donner un avis formel sur les propositions législatives de l’UE (Bruxelles) ;

  • le Comité des régions est un organe consultatif représentant les autorités régionales et locales au sein de l’Union européenne (Bruxelles) ;

  • la Banque européenne d’investissement appartient aux 28 États membres de l’Union européenne. Elle emprunte des capitaux sur les marchés financiers qu’elle utilise pour financer, moyennant un taux d’intérêt réduit, des projets destinés à améliorer les infrastructures, la fourniture d’énergie ou les performances environnementales, tant au sein de l’UE que dans des pays voisins ou en développement (Luxembourg) ;

  • le Fonds européen d’investissement (FEI) a été créé en 1994 pour aider les petites et moyennes entreprises (PME). Son actionnaire majoritaire est la Banque européenne d’investissement (BEI), avec laquelle il forme le « Groupe BEI » (Luxembourg) ;

  • le Médiateur européenexamine les plaintes à l’encontre des institutions, organes et agences de l’Union européenne (Strasbourg) ;

  • le Contrôleur européen de la protection des données (CEPD) a été créé en 2001. Il est chargé de veiller à ce que les institutions et les organes communautaires respectent la vie privée des personnes physiques lorsqu’ils traitent des données à caractère personnel les concernant (Bruxelles) ;

Le jumelage de villes entrent dans le programme "l’Europe pour les citoyens" qui attribue des subventions de fonctionnement.

A ce titre, le comité de jumelage de Entrammes Parné Forcé a obtenu une décision favorable de subvention pour l’action "Citoyenneté européenne 2015", mise en œuvre lors de la rencontre franco-germano-lituannienne prévue du 14 au 17 mai 2015.

Outre une découverte des principales institutions européennes, l’action porte également sur la monnaie unique et, plus pratique, l’apport de l’Europe dans le quotidien des citoyens.

De même, dans le cadre de l’espace de Schengen, territoire créé dès 1985, d’abord entre l’Allemagne, la Belgique, la France, le Luxembourg et les Pays-Bas, les personnes peuvent circuler librement (abolition des frontières internes), l’action intègre une présentation de la Lituanie, par une jeune lituanienne vivant à Entrammes et travaillant à Laval depuis 4 ans.

Pour en savoir plus sur les fondements de l’Union, quelques chiffres clés sur l’Europe, les activités et réalisations de l’UE ou son fonctionnement, téléchargez les divers diaporamas sur l’UE. disponibles dans toutes les langues...

puce Contact

RSS puce

1982-2017 © www.rosentrammes.eu - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.67.3