www.rosentrammes.eu
Slogan du site

Site franco-allemand relatif au jumelage des communes françaises de Entrammes, Forcé et Parné sur Roc avec la commune allemande de Rosendahl, depuis le 4 octobre 1970/Deutsch-französische Internetseite der Partnerschaft zwischen der deutschen Gemeinde Rosendahl und den französischen Gemeinden Entrammes, Forcé und Parné sur Roc

Samedi 3 mai : La Grande guerre
Article mis en ligne le 6 mai 2014
par jean-marc
Imprimer cet article logo imprimer

1914-2014 : il y a un siècle, l’Europe entrainait le monde dans le chaos. Au gré des alliances, chaque pays, après l’attentat de l’Archiduc d’Autriche François Ferdinand, à Sarajevo, le 28 juin 1914, déclarait la guerre à son voisin, plus particulièrement entre fin juillet et début août 1914...

PNG - 14.1 ko
OFAJ (Office franco-allemand pour la jeunesse)

Cette guerre fait de nombreuses victimes. A partir de 1920, chaque commune française érige un monument aux morts à la mémoire de ses « enfants » morts ou disparus...

Dans chacune des 3 communes de Entrammes, Forcé et Parné sur Roc, les jeunes se sont retrouvés autour du monument commémoratif.


A Entrammes, le monument aux morts est situé à l’angle de la rue de Parné et de la rue de l’école, entre la mairie et l’église.

La commune d’Entrammes a construit le sien dès 1921, à quelques dizaines de mètres de l’emplacement actuel ( l’emplacement original se trouvait près du carrefour avec la rue d’Anjou, face à l’église).

Yves Gibon a bâti un questionnaire bilingue français/anglais "Sur les traces de notre passé" (à Télécharger, dans la colonne de gauche), pour sensibiliser les jeunes, mais aussi les adultes, sur les diverses caractéristiques que peut revêtir ce monument.

Ce moment a permis d’échanger avec les jeunes sur les pratiques dans leur pays respectif, Allemagne et Pologne.

Ainsi, il existe à Rosendahl-Osterwick un ensemble de petites croix blanches plantées contre le chœur de l’église, avec le nom, le lieu et la date de la disparition du soldat.

En Pologne, il existe également des monuments, de tailles plus imposantes, mais sans les noms...


A Forcé, le monument aux morts es situé dans la cour de la mairie.


A Parné sur Roc, il n’existe pas de monument aux morts mais des plaques situées sur la chapelle du cimetière.


Après la première partie de la matinée consacrée aux divers monuments aux morts, la 2° partie s’est intéressée à l’évolution de la géographie de l’Enrope, de 1914 à 2014.

En effet, si la Pologne retrouve son indépendance après la 1° guerre mondiale, le reste de l’Europe a également été particulièrement modifié à cette époque, mais aussi après la 2° guerre mondiale et ultérieurement. Actuellement, l’Ukraine est soumise a de fortes tensions internes qui a vu, il y a quelques semaines, le « rattachement » d’une partie de son territoire à la Russie...

Cependant, la 1° guerre mondiale ne s’est pas déclenchée uniquement à partir de l’attentat de Sarajevo. Les nombreux conflits que traverse l’Europe au 19° siècle préparent ceux du 20° siècle.

Dans un premier temps, à l’aide de cartes, Jean-Marc Desnoë retrace les diverses phases qui enclenchent le conflit entre les divers pays jusqu’en 1918.

Dès 1882, La Triple Alliance (empires austro-hongrois et allemand et l’Italie) et la Triple Entente de 1907 (Empire russe, Royaume Uni et France) plantent le décor de ce qui va devenir la première guerre mondiale...

Un mois après l’attentat de Sarajevo, les « déclarations de guerre » s’enchainent... comme le rappellent quelques dates :

A l’issue du conflit, les différents traités signés à partir de 1919 (Versailles, ...) redessinent la géographie européenne.

Ainsi, après les frontières de 1914 apparaissent celles de 1923 (voir "A télécharger", colonne de gauche).

Points particuliers :

  • la ville polonaise de Reszel est allemande ;
  • la France retrouve l’Alsace et la Lorraine.

Ensuite, ce sont les nouvelles frontières issues de la 2° guerre mondiale, en 1945.

JPEG - 118.3 ko

En 2014, elles sont encore différentes :

  • l’Algérie n’est plus un département français ;
  • le Maroc et la Tunisie ne sont plus sous protectorat ;
  • la Yougoslavie a fait place à la Bosnie, la Croatie, la Serbie, ...
  • la Tchécoslovaquie s’est divisée en Slovaquie et République tchèque ;
  • l’URSS n’existe plus et l’Ukraine et la Biélorussie longe la Pologne, comme la Lituanie...
JPEG - 126.7 ko
puce Contact

RSS puce

1982-2017 © www.rosentrammes.eu - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.67.3