www.rosentrammes.eu
Slogan du site

Site franco-allemand relatif au jumelage des communes françaises de Entrammes, Forcé et Parné sur Roc avec la commune allemande de Rosendahl, depuis le 4 octobre 1970/Deutsch-französische Internetseite der Partnerschaft zwischen der deutschen Gemeinde Rosendahl und den französischen Gemeinden Entrammes, Forcé und Parné sur Roc

Une rue dénommée "Rue du Port Salut" à Entrammes

Le comité de jumelage a voulu donner une note particulière à ce séjour 2009, sans doute pour nous préparer au 40ème anniversaire du jumelage qui aura lieu l’an prochain...

Article mis en ligne le 5 juillet 2009
par jean-marc
Imprimer cet article logo imprimer
  • Père Abbé et les représentants de l’abbaye N. D. du Port Du Salut,
  • Monsieur le maire de Rosendahl (Franz-Joseph Niehues et mesdames et messieurs de la délégation de Rosendahl,
  • Mesdames les maires de Forcé et Parné,
  • Monsieur le maire honoraire d’Entrammes, mesdames et messieurs les conseillers municipaux
  • Messieurs les Présidents et mesdames et messieurs les membres du jumelage de Rosendahl/Entrammes/Forcé/Parné,

C’est avec émotion puisque c’est pour moi une première ; mais aussi beaucoup de plaisir que la commune d’Entrammes est heureuse de vous accueillir, vous nos amis de Rosendahl...

Le comité de jumelage a voulu donner une note particulière à ce séjour 2009, sans doute pour nous préparer au 40ème anniversaire du jumelage qui aura lieu l’an prochain.

Début avril, Jean-Marc Desnoë a proposé à la municipalité de marquer l’évènement en donnant un nom à un lieu, nom qui puisse évoquer à la fois l’histoire du jumelage à travers la société fromagère, les moines détenteurs du secret de fabrication et leur périple en Westphalie et , j’ajoute à la demande, la vie des Entrammaises et Entrammais jusqu’à ces dernières années.
Un challenge à relever ? Quelle histoire ! et comment synthétiser l’histoire commune de nos villages, histoire partagée, si intense ?….Souvenons-nous : il y a 40 ans.

En mars 1969, une succursale commerciale de la S.A.F.R., établie à Düsseldorf, lance un journal publicitaire Käseblatt.

Dès le 3 avril de cette même année, Monsieur Krampe, bourgmestre de Darfeld écrit au journal : "nous avons lu avec grand intérêt l’article ``derrière les murs du monastère’’ sur le secret de Darfeld, nous ignorions totalement que la recette du fameux fromage français Port Salut aurait eu pour origine notre ancien monastère et que les Trappistes de notre commune ont emmené cette recette avec eux. Nous sommes très satisfaits du lien mis en évidence seulement maintenant, entre notre village et ce lieu Port du Salut, dans l’ouest de la France. Il serait souhaitable que cette relation ne soit pas qu’un souvenir historique, mais dans l’esprit de l’amitié franco-allemande devienne un échange réel » (traité d’amitié 22/01/1963).

Par la suite de nombreux courriers s’échangent entre la municipalité de Rosendahl, et Entrammes : la direction de la SAFR, le Révérend Père Abbé de l’Abbaye et monsieur de Poulpiquet, maire.

Le 2 avril 1970, malgré la neige, la délégation française est accueillie chaleureusement par Monsieur Hulermann et les autorités d’Osterwick et de Darfeld. Celui-ci, s’adressant plus particulièrement au Père Abbé de Notre Dame du Port du Salut lui dit : « Vous allez visiter Osterwick et Darfeld, vos pères ont parcourus chacune des rues de ces villages, sachez-le, vous êtes ici chez vous ! »

Dom Alain Christiaen termine ses remerciements par ces mots : « Dans le langage monastique, nous disons que l’abbaye du Port du Salut est fille de Darfeld, nous devenons frères. Voici une bien grande famille ne trouvez-vous pas ? »

Comme nous pouvons le deviner, l’émotion est certainement grande et, la fraternité sans aucun doute anime de part et d’autre les délégations. A son tour, monsieur de Poulpiquet, maire d’Entrammes, poursuit : « Le jumelage des deux cités n’est pas une simple formalité, nous désirons que ce ne soit pas uniquement un lien d’amitié, ce qui serait déjà une bien belle chose, mais nous songeons surtout à nos enfants, à qui nous souhaitons que la vie soit belle. Il faut qu’il trouve tout naturel d’avoir des amis d’un côté et de l’autre de la frontière. Le plus bel exemple que nous puissions leur donner est celui de la sympathie mutuelle que se manifestent leurs pères hier adversaires, aujourd’hui amis ».

Aujourd’hui l’échange entre nos communes jumelées est réel, ancré au cœur de chacun de nous ici ce soir, jeunes, familles s’accueillent mutuellement, des couples franco-allemands se sont formés, les frontières se sont ouvertes, l’abbaye du Port du Salut et nous tous pouvons nous réjouir de voir la grande famille, chère à Dom Alain réunie à nouveau.

Quel exemple à notre tour allons nous donner aux jeunes et à nous-mêmes ?

Dans le programme, vous avez choisi de participer à une conférence sur les élections européennes, je ne peux que m’en réjouir. L’Union européenne, n’est-ce pas-là un projet porteur d’espoir, même si la construction reste à parfaire ? Le 7 juin prochain nous élirons dans nos pays respectifs nos représentants au Parlement Européen.

Nos pères ont bâti l’Europe sur des valeurs : respect des libertés, droit de l’homme, lutte contre les nationalismes exacerbés.
La crise économique révèle que nous, Européens, avons trop compté sur la prospérité matérielle pour trouver le bonheur. Aujourd’hui, poursuivons cette belle idée d’Union européenne en y ajoutant des valeurs de solidarité, de fraternité, où l’Homme aura la place centrale et, comme le dit le philosophe Edgar Morin : « L’Europe peut devenir un centre de réflexions et d’innovations pour pacifier les humains, instaurer les
convivialités, civiliser notre Terre Patrie ».

Les comités de jumelages ne sont-ils pas déjà un peu le creuset de cet idéal ? Que cette ambition humaniste nous aide à alimenter notre réflexion avant de glisser notre bulletin de vote.

Quand le cap est fixé, le phare scintillant éclaire la route du marin et lui permet de retrouver le PORT et, dans un élan chaleureux, retrouver ceux et celles qui attendent sur le quai. A chacune à chacun d’entre-vous, je renouvèle mon SALUT, vous souhaite un séjour agréable et vous remercie de votre attention.

Jean Bodin, maire d’Entrammes
21 mai 2009

puce Contact

RSS puce

1982-2017 © www.rosentrammes.eu - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.67.3